Trial

Au sein du moto club, seulement  3 ou 4 membres pratiquent cette activité ludique et complémentaire à l’enduro. Nul doute que ce petit groupe va augmenter très vite !

Le trial consiste à franchir des obstacles naturels ou artificiels.

Le trial est un sport où la notion de vitesse n’intervient pas, seul un temps limite est imposé.

En compétition ce sport se pratique du printemps à l’automne en extérieur (« outdoor ») et en hiver à l’intérieur (« indoor »). L’indoor de par sa difficulté très importante est plutôt réservé aux meilleurs pilotes.

Une compétition « outdoor » de moto trial se déroule sur un circuit (interzone) d’une quinzaine de kilomètres, sur lequel se trouvent des sections délimitées (zones) dans lesquelles les concurrents, chacun à leur tour, essayent de franchir les obstacles (rochers, talus, racines, etc.) en posant le moins possible de pieds à terre, tous les pilotes évoluant successivement dans les mêmes zones. Mais, selon leurs qualités de pilotes, ils évoluent dans des tracés différents. Il existe plusieurs niveaux de difficultés allant du débutant (S4) jusqu’au pilote élite (expert).

En moto trial, les catégories sont dans l’ordre croissant de difficulté : S4, S3, S2, S1, Expert . Les pilotes circulent tout d’abord à pied dans chaque zone pour observer le terrain, voir les passages délicats et observer d’autres pilotes de leur catégorie passer dans la zone. Ensuite, ils ont droit à un seul passage en moto par tour. Plusieurs commissaires comptabilisent le nombre de pieds posés par le concurrent et attribuent un total de points. Chaque concurrent porte un petit carton (cravate) sur lequel le commissaire poinçonnera le nombre de points attribués au pilote. À la fin de chaque tour (trois en général) le pilote donnera sa cravate au bureau des inscriptions qui totalisera le nombre de points et ce bureau fera le total des points obtenus sur le total des tours. Les pilotes vainqueurs seront ceux, dans chacune des catégories, ayant le moins de points.

CABESTANY ALBERT POR 2009 (13)